All registered members will be sent updates and news. You can also opt to receive the Live Nation Weekly to be kept informed of all our concert presales and onsale times.

Please complete all mandatory fields *

Name

ULTRA VOMIT

Et si Gojira n’était plus seul ? Depuis le buzz opéré par le dernier album du plus délirant des groupes de metal français, l’ascension des Nantais est exponentielle sur nos terres, attirant des milliers de curieux conquis en festival, ou d’adeptes en salle, comme en atteste le dernier Trianon parisien ébranlé par cette sauvagerie potache.

En effet, dans le sillage direct du précédent « Objectif : Thunes » (ultra-culte en 2008, déjà !), « Panzer Surprise ! », s’il s’est fait attendre (euphémisme), est définitivement l’un des grands évènements de l’année écoulée. De sa base grindcore forcément loufoque, foutraque et irrévérencieuse, Ultra Vomit développe son univers burlesque autour de parodies toutes plus décalées les unes que les autres, que ce soit autour de thématiques scato, de paroles débiles, de délires sans queue ni tête, ou en copiant soigneusement le style de groupes comme Rammstein (« Kammthaar »), Pantera (« Pink Pantera »), Tagada Jones (« Un Chien Géant ») ou encore leurs camarades de Gojira, en mode Calogero  (« Calojira », en toute logique donc). Mais derrière la farce opérée par Fetus, Manard et consorts, s’escriment quatre musiciens ultra, euh, talentueux, qui connaissent sur le bout des doigts tous les secrets de leur petit metal illustré. La promesse d’un beau bordel et de barres de rire !