All registered members will be sent updates and news. You can also opt to receive the Live Nation Weekly to be kept informed of all our concert presales and onsale times.

Please complete all mandatory fields *

Name

TREPONEM PAL

Pour les vieux kids de la génération 90s, Treponem Pal est resté célèbre pour l’histoire de la « ‘stouquette » : une malheureuse quéquette de travelo dansant qui a échappé à la régie de Canal+ en plein live du groupe du soir, qui avait eu les honneurs du prime-time de Nulle Part Ailleurs - et des foudres du CSA.

Pour les plus pointus, Treponem Pal, c’est avant tout l’un des projets les plus dingues de la scène industrielle internationale, un collectif de tordus signé chez Roadrunner à l’aube des années 90 et qui a notamment publié trois albums phare, l’éponyme « Treponem Pal », « Aggravation » et « Excess & Overdrive ». Tiré du nom de la bactérie responsable de la syphilis, ce gang de français allumés est musicalement proche de l’hydre nihiliste de l’ami Al Jourgensen, gourou de Ministry, auquel l’inquiétant et dreadlocké Marco Neves a tant emprunté, ainsi que des implacables industries sourdes de Godflesh ou des Young Gods. Après un épisode plus electro-BPM, le groupe s’est longuement dissout avant de revenir avec toujours plus d’agressivité avec « Weird Machine » en 2008 et « Survival Sounds » en 2012.