All registered members will be sent updates and news. You can also opt to receive the Live Nation Weekly to be kept informed of all our concert presales and onsale times.

Please complete all mandatory fields *

Name

Ou l’impression d’être aplati par une goudronneuse en surchauffe, pilotée par un maniaque consanguin en train de mâcher du verre pilé.

Quelque chose dans le genre : du pur sludge dans ce qu’il a de définitif dans l’appellation, mais non pas originaire des bayous de Louisiane, mais de Hambourg, en Allemagne. Complètement doom dans l’esprit, ce duo minimaliste guitare-batterie mené par les inquiétants Hanno et Erinc, répond à la fois à l’oppressante chape de plomb historiquement forgée par les Melvins, à la misanthropie barbelée d’Eyehategod, au rock punk de Motörhead ralenti dans une mélasse asphyxiante, et à une imagerie empruntée au black de Darkthrone. En seulement deux albums, le délicieux « Death By Burning » et le dernier « Ode To The Flame » en 2016, Mantar semble dangereusement vouloir jouer avec le feu et avec nos nerfs, tant ses prestations viennent tester notre résistance, à la fois physique et psychologique. Seule certitude : de nuit ou en plein cagnard, la souffrance sera au rendez-vous.